1784867298.8dd5717.68d146b925db4abc9b063d1ae2625d61
Mur de Berlin – East Side Gallery

Les musées à visiter à l’occasion du 30e anniversaire de la chute du Mur de Berlin

Il y a 30 ans, le « Mur de la honte » qui séparait la République fédérale d’Allemagne et la République démocratique allemande était démantelé. Pour célébrer cet événement majeur, cap sur Berlin.

Le 9 novembre 1989, les citoyens de la RDA s’engageaient en faveur de la démocratie, de la liberté et des droits de l’Homme. Après des décennies de divisions de l’Europe entre Est et Ouest, la révolution pacifique amorce le processus de réunification. À l’occasion du 30e anniversaire de la chute du Mur, qui se tiendra du 4 au 10 novembre 2019, une multitude d’événements – concerts, lectures publiques, expositions et actions artistiques – seront organisés à Berlin (l’ensemble est à découvrir sur le site VisitBerlin). L’Alexanderplatz et la porte de Brandebourg seront quant à elles mises en valeur par de vastes installations son et lumière qui feront revivre l’histoire.

6 musées berlinois pour mieux comprendre l’Histoire

En marge des festivités, plusieurs musées évoquent la vie à Berlin durant la guerre froide à l’année longue. Voici notre sélection.

1. Le Mémorial du Mur de Berlin (Gedenkstätte Berliner Mauer)

Principal lieu de commémoration de la division de l’Allemagne, le Mémorial du Mur de Berlin se situe sur l’ancienne zone frontalière. Le tronçon du Mur de Berlin est conservé en entier (dans sa largeur, avec le mur intérieur, le chemin de ronde, les pylônes d’éclairage, le no man’s land, la clôture de signalisation et le mur extérieur), ce qui permet de se rendre compte des installations frontalières et de mieux appréhender les événements dramatiques survenus à cet endroit.

Bernauerstraße 111
13355 Berlin

2. Le Palais des Larmes (Tränenpalast)

Sous la dictature communiste et jusqu’en 1990, ce bâtiment que l’on appelait communément le Palais des Larmes servait de bureau d’enregistrement des personnes qui voulaient sortir de la RDA et se rendre à Berlin-Ouest. Ce lieu rappelle l’humiliation des contrôles à la frontière, la douleur de la séparation, ainsi que les adieux aux amis et à la famille.

Reichstagufer 17
10117 Berlin

3. Le Musée de la Stasi (Stasimuseum)

Après la Seconde Guerre mondiale, un système de gouvernement dictatorial dans la zone d’occupation soviétique se développa. Le musée de la Stasi se trouve dans la Maison 1 de l’ancienne centrale du Ministère de la Sûreté de l’État de RDA (Ministerium für Staatssicherheit ou MfS en abrégé). Depuis sa construction en 1960/61, le bâtiment fut le siège officiel d’Erich Mielke, ministre de la Sûreté de RDA de 1957 à 1989. Le pouvoir avait établi un système basé sur la violence et la menace, la récompense et le favoritisme en vue de former les individus à la conformité, l’obéissance et, si possible, la collaboration. L’exposition permanente « Sûreté de l’État sous la dictature du SED » illustre et décrit la structure, le développement et les méthodes du MfS.

Ruschestraße 103, Haus 1
10365 Berlin

4. Le Musée de la RDA (DDR Museum)

Dans un style plus léger, le musée de la RDA plonge le visiteur dans un parcours interactif qui lui permet d’expérimenter la vie pratique en République démocratique allemande. Les points d’orgue de la visite de l’exposition sont nombreux: un simulateur de conduite dans une Trabant d’origine, un logement en préfabriqué de cinq pièces aménagé de façon authentique, ainsi que de nombreux dispositifs ludiques pour petits et grands.

Karl-Liebknecht-Straße 1
10178 Berlin

5. East Side Gallery

Le long de la Spree, se dresse encore une portion du Mur de Berlin. Avec ses 1,3 km de long, la galerie d’art à ciel ouvert est la plus longue section continue du Mur encore debout. Immédiatement après sa chute, 118 artistes de 21 pays commencèrent à peindre l’East Side Gallery, qui ouvrit officiellement comme galerie d’art à ciel ouvert le 28 septembre 1990. À peine un an plus tard, il obtient le statut de mémorial protégé.

Mühlenstraße 3-100
10243 Berlin

6. Checkpoint Charlie

Checkpoint Charlie est le poste-frontière le plus connu de l’époque de la guerre froide à Berlin. Le site reste un témoin émouvant de la division de la ville, entre les secteurs russe et américain.

Friedrichstraße 43
10969 Berlin

Texte et photo Stéphanie Linsingh

À lire sur le site Internet de Femmes d’Aujourd’hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.