1784867298.8dd5717.68d146b925db4abc9b063d1ae2625d61

Label It, une expo sur les marques de mode

À l’occasion de la 4e triennale d’arts multidisciplinaires intitulée Trade Marks in Fashion, les villes limbourgeoises de Genk et d’Hassekt accueillent plusieurs expositions sur le thème des marques commerciales. Nous avons visité Label It au Modemuseum d’Hasselt.

 

Dans notre société capitaliste, les marques ont un véritable impact sur notre consommation. Certaines d’entre elles bénéficient d’une aura toute particulière. Grâce à leur nom commercial ou à leur logo, elles sont instantanément identifiables. Elles ont quelquefois une telle identité qu’un logo ou un nom est superflu. Parfois, une simple effluve suffit. C’est le cas des marques de parfumerie. Les artistes Peter De Cupere et Kóan Jeff Baysa ont organisé, lors du vernissage de Label It, un défilé olfactif. Une « perfurmance » sensuelle baptisée Sillage durant laquelle les mannequins défilaient nus, avec pour seule parure une des dix fragrances les plus populaires (dont le nom était tu), devant un public aux yeux bandés. « La mode habille les êtres et procure une nouvelle identité à qui le souhaite. Le parfum, c’est pareil. Le parfum habille notre propre odeur »,nous expliquait Peter De Cupere. Lors de ce défilé de mode inédit, les spectateurs étaient confrontés à la proximité des modèles et à l’imaginaire qu’évoquaient en eux ces parfums.

Sillage © Peter De Cupere

L’exposition revient aussi, et plus largement, sur l’histoire de la contrefaçon et de l’imitation dans le monde impitoyable de la mode, silhouettes à l’appui. À travers les créations de grands designers, on découvre comment se créent les identités propres à chaque maison de haute couture. À admirer : des pièces de John Galliano pour Christian Dior, de Nicolas Ghesquière pour Balenciaga, d’Alexander McQueen, de Dries Van Noten, de la Maison Martin Margiela, de Guillaume Deby pour Gucci, d’Ann Demeulemeester ou encore de Jeremy Scott pour Moschino.

Label It © Stéphanie Linsingh

Label It traite aussi des dérives engendrés par ce système de marques protégées, qu’il s’agisse de la médiatisation à outrance des égéries de mode au détriment de problématiques plus graves, du noir absolu déposé par Anish Kapoor, de la récupération fâcheuse de certaines marques ou de leur origine de fabrication. Label It dissèque ces problématiques avec un regard critique, qui permet de mettre en relief le reste de l’exposition.

 

LABEL IT – TRADE MARKS IN FASHION 
du 1er octobre 2016 au 12 février 2017 au Modemuseum, à Hasselt.
www.modemuseumhasselt.be

Texte Stéphanie Linsingh / Photos Smart Pictures & Stéphanie Linsingh

À lire sur le site Internet de Femmes d’Aujourd’hui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *